Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Visite de la pépinières St Joannis

Visite de la pépinières St Joannis

Le douglas

Le douglas

L'eau en milieu forestier

L'eau en milieu forestier

Assemblée générale du 18 mars 2017 à Chambon sur Dolore

Assemblée générale du 18 mars 2017 à Chambon sur Dolore

17 novembre - Réunion inter-associations

17 novembre - Réunion inter-associations

Rencontres tout au sommet, avec les propriétaires forestiers du Livradois

Publié le 03/11/2016

Association des propriétaires forestiers du Livradois. De gauche à droite : Michel Mayet, membre du conseil d’administration, Pierre Rigoulet, vice-président, Gérard Faucher, président, et René Jouvancy, vice-président.

 

Pour le quatrième volet de notre série sur la filière bois, remontons tout en amont, à la rencontre des propriétaires forestiers. Un statut qui n’est pas sans embûches.

Un petit noyau d'irréductibles. Gérard Faucher, René Jouvancy, Pierre Rigoulet et Michel Mayet font partie des propriétaires forestiers qui s'occupent de leurs bois. Et visiblement, il n'y en a pas tant que cela ! Pourtant, rien que sur le territoire de la communauté de communes du Haut-Livradois, il y aurait six à sept mille propriétaires forestiers, selon eux. Leur association, celle des propriétaires forestiers du Livradois (APFL), compte environ 250 adhérents. « Et un grand nombre d'entre eux ne s'intéressent pas à leurs parcelles », explique Pierre Rigoulet, vice-président. Résultat : près de la moitié des parcelles ne sont pas gérées, dans le Livradois-Forez. Alors pourquoi ?

La raison est historique ! Face à l'exode rural et l'abandon des terres agricoles dans la deuxième partie du XX e siècle, l'État a lancé un plan d'ampleur pour replanter des forêts. Les propriétaires sont partis en ville et les bois ont poussé, inexorablement. Exonérés d'impôts sur le foncier pendant trente ans, les propriétaires ne se sont souvent souvenus qu'ils possédaient des forêts que lorsqu'ils ont reçu leur avis d'imposition, trois décennies plus tard. Et encore, dans le meilleur des cas, car certaines parcelles ont été oubliées lors des héritages et se retrouvent aujourd'hui avec un propriétaire non identifié. « Rien qu'au Monestier, il y en a une dizaine », commente le président, Gérard Faucher.

Morcellements

C'est dans ce contexte que des associations, comme l'APFL en 2010, sont nées, afin d'intéresser et d'aider les propriétaires forestiers (sous l'impulsion du Centre régional de la propriété forestière (CRPF) et l'aide financière du Conseil départemental). « Les anciens, comme nous qui sommes restés, avons encore des notions de sylviculture », estime Michel Mayet, membre du conseil d'administration, « mais un grand nombre de propriétaires les ont perdues » complète Gérard Faucher. « Où se trouve ma propriété, comment vendre mon bois, que vaut-il ? », sont des questions auxquelles les membres de l'association et le technicien du CRPF (lire ci-dessous) répondent aux personnes qui les sollicitent. Car la vie d'un propriétaire forestier n'est pas un long fleuve tranquille, laissent entendre ces retraités. Parmi les difficultés qu'ils rencontrent, le morcellement de la propriété. En clair : les parcelles, déjà pas très grandes dans le Livradois, ont été encore divisées au fil des héritages. En résultent des parcelles trop petites pour être rentables. « Les prestataires qui prélèvent le bois ne peuvent pas se permettre de déployer une machine pour deux heures de travail », détaille Pierre Rigoulet. D'autres parcelles sont enclavées au milieu d'autres par exemple… Il faut pour les propriétaires forestiers parvenir à s'entendre pour réaliser des chantiers groupés. Quand il ne connaît pas les valeurs de ses bois, le propriétaire forestier doit aussi apprendre à faire jouer la concurrence entre les acheteurs ou faire estimer sa parcelle par un indépendant, pour s'assurer qu'il le vend à bon prix. Savoir remplir un contrat de vente s'apprend, aussi. Et puis, il ne suffit pas de couper, il faut reboiser et s'occuper des nouveaux plants, ce qui engendre des coûts. « Cela ne s'invente pas. Les bois, ce n'est pas des poireaux », image le président.

« Qui s'en occupera, après nous ? »

Cependant, l'association encourage les propriétaires à gérer leurs forêts, car malgré ces difficultés, « le bois peut être source de rentabilité » affirme Gérard Faucher. En vivre ? « Non, pas avec nos petites parcelles du Livradois, mais c'est un petit à côté ». « C'est aussi un plaisir, une passion, témoigne Pierre Rigoulet, d'entretenir des arbres de belles qualités, en attendant le jour où il y aura un petit retour financier, pour nous ou nos enfants ». Et leurs enfants s'intéresseront ils à leurs forêts ? L'âge moyen du propriétaire forestier de l'APFL est 67 ans. Michel Mayet s'en soucie : « Qui s'en occupera, après nous ? »

5 août 2016 - Dépérissement du sapin pectiné

5 août 2016 - Dépérissement du sapin pectiné

voyage à la forêt de Randan 21 juin 2016

voyage à la forêt de Randan 21 juin 2016

"La montagne" et" Le Semeur" 28 avril 2016 voyage à Dunières, groupe Moulin.

"La montagne" et" Le Semeur" 28 avril 2016 voyage à Dunières, groupe Moulin.

"La montagne" et "Le Semeur" Assemblée générale 2016

"La montagne" et "Le Semeur" Assemblée générale 2016

Abiessence le 12-6-2015

Abiessence le 12-6-2015

Voyage en Beaujolais du 19 mai 2015

Voyage en Beaujolais du 19 mai 2015

Assemblée générale du 21 février 2015 à Bertignat

AG 21-2-15 La montagne

 


Réunion inter-associations du 14 novembre 2014 

Reunion-inter-association-14-11-14.jpg

 


     

" La montagne" - octobre 2014- arboretum de La Chaise Dieu

 

la-montagne---oct-2014---arboretum-La-Chaise-Dieu--.jpg


"La montagne" - mardi 12 août 2014, à Fournols.

12-8-14--bornage.jpg

 


"La Montagne "

mercredi 11 juin 2014, journée à Cunlhat.

19-7-14-chasse-et-forestiers--la-montagne--copie-1.jpg

 

 


voyage à Tronçais   le 13 mai 2014    La montagne 

voyage à Tronçais    

 


"La Montagne ", visite des Ets Compte R. et de la scierie Monteil à Valeyre de Bas (Ambert) le 27 mars 2014.

La montagne - 14-4-14-copie-1    


 

      Assemblée générale du 22 février 2014 à Echandelys

parution le samedi 1er mars dans "La Montagne"

 1-3-14 AG presse-copie-1       


Visite du CFA au lycée d'Ambert le 4 décembre 2013

 

la montagne CFA 26-12-13

 

 


Réunion inter associations

montagne 19-11-13

 

 

 


De la graine au plant

montagne 29-10-13


Les zones humides

 

La montagne-27-6-13-copie-1

 

 

 


Voyage en Lozère

 

La Montagne 27 mai 2013

 

 


Le viager forestier

la montagne mars 2013


Première manifestation de l'association des propriétaires forestiers

"Le bornage  connaisance des limites de parcelles "

 

05juin2011 001

 


 

 La création de l'association le 09 décembre  2010

 

      article06012011 0001

 

articleassociation.pdf.lnk 0001

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by - dans 2017